vendredi, juin 09, 2006

Les Euménides

Oreste et les Furies, Carl Rahl, détailLes Euménides ou Erinyes, déesses vengeresses, hideuses allégories ailées lourdement surchargées de fouets et de torches, la face blafarde, la chevelure ruisselant de serpents grouillants, les yeux noyés de larmes de sang, pourchassaient le criminel de leur marche inlassable d'airain, tourmentaient le maudit, le persécutaient sans relâche, jusqu'à le rendre fou. S'il décédait, elles l'attendaient encore au domaine des morts.

Elles étaient dépourvues de merci ; aucune prière, aucun sacrifice ne les émouvait ni ne les détournait de leur tâche automatique et fatale et les Dieux de l'Olympe avaient en exécration ces créatures furieuses nées du sang de l'émasculation d'Ouranos. Les hommes, qui s 'effrayaient au seul son du mot "Erinyes", les dénommaient pleutrement Bienveillantes : "Euménides".

Ce comportement superstitieux ne nous parait-il pas absurde ? Ne nous semble-t-il pas impensable de contourner un mot comme l'on s'écarte d'un serpent au fond des bois ? Je vous propose pourtant de comparer les antonymes bonheur et malheur, jeunesse et vieillesse sur Google Fight.

Petit jeu sans aucun rapport : quel est le nom ( propre ou commun ) le plus courant sur le web français ? Indice : une fois dit, c'est bête comme chou.

8 commentaires:

flo a dit…

Site ?

Jul' a dit…

Internet ?

kiki a dit…

sexe !

Dado a dit…

Eh non, kiki! Il n'y a que 13 millions de pages sur lesquelles se trouve le mot sexe, ce qui est relativement peu.

J'ai fait les calculs avec dir.com puisqu'il semble que, selon Jean Véronis (dont c'est le boulot), Google exagère considérablement le nombre de pages retournées. Toutefois, les résultats varient beaucoup selon le jour où on lance la requête. :(

En fait, Flo m'a battu avec le mot "site" qui renvoie 110 millions de pages. Je pensais au mot "france", qui doit finalement être le second avec 71 millions de pages. "internet" arrive bien placé (45 millions de pages) mais il est battu par "prix" (51 millions).

flo a dit…

Et je t'ai encore battu avec le mot "page" (la preuve c'est qu'il figure 5 fois dans ton dernier message...). Mwhahaha ! En fait je me suis dit que les mots les plus courants devaient concerner internet lui-même.

Dado a dit…

Ouiiiinnn !!! J'ai l'air malin avec mon petit jeu où j'invente les règles et je me fais battre à plate couture ! ;)

En effet, "page" renvoie 84 millions d'occurences. Je m'étais fié sur le Nébuloscope pour trouver les mots qui amènent à d'autres mots et ainsi de suite jusqu'aux plus utilisés. J'ai même fait planter le serveur deux fois à force de faire trop de demandes. Mais Jean Véronis a du s'arranger de sorte que les mots en rapport direct avec l'internet n'apparaissent pas dans le calcul... :(((

FreeCorp a dit…

En effet c'est l'"anti-dictionnaire" qui contient une liste de mots interdits et qui est évoqué dans les commentaires sur le post d'explications du Nébuloscope. Nul doute que celui du Nébuloscope contient le nom de la langue française le plus présent sur le web (s'il y a mieux que "page").

Pour un exemple d'antidictionnaire (manifestement pas celui utilisé pour le Nébuloscope puisqu'il ne contient pas "page"), il y en a un de 125 mots qui est installé en même temps que le programme Dico.

Sinon, le mot "recherche" marche pas mal aussi avec plus de 80 millions de résultats.

Dado a dit…

>> FreeCorp: Sinon, le mot "recherche" marche pas mal aussi avec plus de 80 millions de résultats.

Bien vu! ;) Et merci pour l'explication de l'anti-dictionnaire.