mercredi, avril 19, 2006

Panne d'inspiration

Depuis le début du printemps, mon humeur a soudain changé au point que les centres d'intérêts et vues qui contribuèrent à la création de ce blog ne trouvent plus aucun reflet en mon for intérieur. S'il m'était même envisageable de poursuivre dans de telles conditions - ce qui est à peu près impossible au vu de mon manque d'inspiration actuel - ce ne serait plus qu'une mauvaise habitude : je n'ai plus d'idées à exprimer qui correspondent au style des articles précédents ; en eussé-je, je n'ai plus la patience de les mettre en forme. Peut-être en retrouverai-je l'envie dans quelques semaines...

Entretemps, puisse la race humaine continuer à se prélasser dans sa raisonnable folie sans mes inutiles commentaires. Si le thème venait à m'inspirer un jour de nouveau, j'ai l'intime assurance que le filon ne sera pas épuisé.

12 commentaires:

kiki la déçue... a dit…

Pffffffff ! Dommage ! Moi, qui débutais en dadologie... Mais je te comprends, la vie fonctionne en phases, quand on a fait le tour d'un truc, on peut passer à un autre.
Alors, quoi que c'est donc que tu vas faire ? Raconte.....

martine a dit…

J'aimais bien!
Mais je comprends d'autant mieux que je suis dans une phase bizarre : les idées se multiplient mais la faculté de les isoler pour les décrire fait défaut.
Bonne chance, bonne route et bon tout!

Dado a dit…

Merci beaucoup Kiki et Martine. En fait, je suis dans une phase bizarre moi aussi. Je suis extrêmement nerveux et agité. Le mieux, c'est que je ne fasse rien du tout et que j'attende que ça passe. Merci encore pour votre gentil petit mot.

john a dit…

"Raisonnable folie" c'est un peu gentil comme oxymore appliqué à l'espèce humaine. Elle en appelle d'autres moins aimables. Si tu mets de l'eau dans ton vin, il est p'têtre effectivement temps d'arrêter le vin ;-)
"Inutiles commentaires", c'est parce qu'on fait rien à continuer à se prélasser malgré la rigueur et la constance de tes mises en garde, c'est ça ? tu sais, la prise de conscience est effective quand elle se traduit en actes, ça peut prendre un certain temps...

Anonyme a dit…

What e pity ! j'aime bien te lire.
Fab

Dado a dit…

>> John: Si tu mets de l'eau dans ton vin, il est p'têtre effectivement temps d'arrêter le vin.

C'est en effet le cas. Je mets de l'eau dans mon vin depuis le début de ce blog. Là, j'avais des envies d'alcool à 99% non modifié, mais apparemment ce n'est pas bon pour mon estomac.

Et en ce qui concerne l'oxymoron, je te rappelle que pour moi, la raison n'est qu'une forme spécialisée de la folie.

>> "Inutiles commentaires", c'est parce qu'on fait rien à continuer à se prélasser malgré la rigueur et la constance de tes mises en garde, c'est ça ?

Moqueur, va! ;p Disons que je suis un peu las de compter les points, le score ressemblant un peu au 65 à 0 infligé par Montpellier à Toulon en rugby cette semaine.

>> Fab: What e pity ! j'aime bien te lire.

Merci beaucoup. :)

Jul' a dit…

Arf ben mince alors, comment je vais faire sans ma dose régulière de Dado ? :'o

Jcrois que je vais me refaire tous les articles depuis le début, le temps que l'inspiration te revienne... :p ( En plus ça tombe bien, y en a plein que j'avais pas compris. mwahaha )

A bientôt...

john warsen a dit…

sur le score Montpellier-Toulon : Cent fois, mille fois supérieurs en nombre, les singes l'ont emporté toujours et partout — sauf sur le terrain spirituel, où c'est le contraire : les hommes plus humains que leurs contemporains sont invincibles. L'histoire est toute faite de la lutte — désespérément inégale — de sinistres hordes de singes ligués contre l'Homme, contre l'Homme invincible quoique toujours vaincu, contre l'Homme toujours voué à la défaite : il ne peut l'emporter sur les singes que dans la défaite parce que la victoire est simiesque. (Jacques Dartan)
Ca console pas, mais fallait le souligner.

Dado a dit…

>> Jul': Jcrois que je vais me refaire tous les articles depuis le début, le temps que l'inspiration te revienne...

Ca revient peu à peu. Mais c'est tellement bizarre que je ne sais pas si j'arriverai à mettre ça en forme. En plus, ma petite Muse privée - qui ne lit pas mon blog - vient de m'envoyer un mail où elle me dit qu'elle me fait cadeau de l'inspiration. Ca tombe bien. :)

>> John: Ca console pas, mais fallait le souligner.

Actuellement, ce que je pense aujourd'hui, je ne le pense plus demain. Ma phrase d'hier à laquelle tu fais référence me semble complètement à coté de la plaque ce matin. Tout ça ne rend pas le suivi d'une conversation très facile, je l'admets... ;)

john warsen a dit…

"ce que je pense aujourd'hui, je ne le pense plus demain"
ben moi aussi, et heureusement : Jacques Dartan est un penseur mort, c'est la seule façon (à part les obsessions mentales, qui pensent à notre place) de penser la même chose du jour au lendemain.
et même si le Dado nouveau n'écrit plus de blog, on lui souhaite une bonne inspiration pour le reste.

julie70 a dit…

Tes commentaires ne sont jamais inutiles! Tout trace humaine, tout observation laisse de la joie de l'intéret et avec le temps, l'inspiration reviendra. Sinon, il y a d'autres intérets plus pressants, plus belles dans ta vie... je l'espère.

Je suis revenue en France et je peux commenter et me balader à ma guise de nouveau (surfer)

Dado a dit…

Merci Julie70. Tu as raison, on ne peut pas toujours avoir l'inspiration. Et puis là je fais des jolies ballades à la campagne, je vais voir les amis et j'ai même fait un peu de spéléo (pour débutants).

Bon retour en France ! J'ai vu tes jolies photos de Bucarest, sous un angle très intimiste (un petit salon de coiffure, une vue dérobée derrière une mansarde, etc.) Comme toujours, ta vision des choses est très sympa. :)