mardi, avril 04, 2006

Lieux communs

Flo proposait récemment un petit exercice de style. Il s'agissait de reprendre un texte décrivant une promenade nocturne en forêt. Bien qu'à certains détails on perçoive que son auteur ait extrait de cette balade des émotions peu ordinaires, il fallait dégager ces sensations d'un épais tissu de poncifs. Qu'en déduire ? Soit le promeneur n'avait assimilé sur le moment que les seules images s'accordant à une description rebattue et préalable ; soit son souvenir, par l'amalgame d'un discours convenu, s'était estompé au point qu'il n'en saisissait plus l'essence ; plus probablement, malgré que l'impression restait vivace à sa mémoire, sa capacité d'expression n'avait su dépasser les lieux communs ressassés sur de similaires sujets. Le plus drôle est que mes tentatives d'amélioration se sont montrées tout aussi désastreuses. Ces limitations jettent un discrédit inquiétant sur nos facultés de percevoir et de communiquer notre expérience.

L'écrit soulignait toutes les lourdeurs de ce propos. Certains types de média, à l'inverse, s'assortissent parfaitement de la platitude ou du mensonge. C'est le cas de la télévision. Je me rappelle une interview à laquelle j'ai assisté. L'une des personnes interrogées a débité un tel méli-mélo de clichés vides de sens que les autres participants se retenaient de pouffer de rire. Lors de la diffusion du reportage sur FR3, c'est son intervention qui semblait la plus judicieuse et la plus avisée.

5 commentaires:

Kiki a dit…

Franchement, il est bien, ton texte !

Dado a dit…

Il fait illusion. C'est du toc.

kikicritique littéraire a dit…

Ne perdons pas de vue son but premier, qui n'est pas d'entrer dans le Lagarde et Michard... S'adapter à la consigne, c'est pas si mal.. ca ne serait pas ce qu'a fait le type sur FR3 ?

Dado a dit…

>> S'adapter à la consigne, c'est pas si mal.. ca ne serait pas ce qu'a fait le type sur FR3 ?

Pas vraiment car la productrice s'est fait virer à la suite de son reportage pour pensée politiquement incorrecte. Ca traitait d'astrologie sans chercher à ridiculiser cette discipline et c'est mal vu en France. Quand à la personne interviewée, ce qu'elle disait était un méga-mix de psychologie de bazar.

Mais en effet, je ne sais pas quelle était la consigne (c.a.d le ciblage) du texte cité par Flo.

kiki a dit…

la consigne, c'était de proposer un texte pour illustrer un Cd, non ?
Du coup, on a plein d'indices qu'on intègre presque malgré nous :
- sur la taille, le niveau de vocabulaire ( tout public), le dégré de " délire poétiqueé possible etc...
Si on t'avait dit : " cest pour une anthologie poétique, tu aurais peut-être fait autrement, si on t'avais dit "c'est pour la 4è de couv d'un livre religieux", ou " c'est pour les enfants", tu aurais également modifié quelques éléments...