jeudi, décembre 29, 2005

Fantasmes, fantômes et autres monstruosités communes

Aujourd'hui, mes amis, aventurons nos pas imprudents sur les terres obscures et brumeuses du paranormal et de l'inexpliqué ! Encore une fois, l'idée de ce post me fut suggérée, de façon excessivement mystérieuse, par une série de coïncidences étranges ... et cela devient si courant depuis le début de ce blog que je ne le signalerai même plus !

Comme je prenais mon petit déjeuner chez mes parents, mon père m'annonça que la veille, l'Airbus A380 avait survolé de fort bas sa voiture. Cela venait juste de m'arriver - c'est un avion énorme ! Or la nuit précédente, j'avais fait le rêve d'un immense aéroplane traçant des loopings dans le ciel. Je m'étais demandé si j'étais en train de rêver. Je regardai autour de moi et le décor - le jardin d'un voisin - était parfaitement réel. Il me semblait impossible que ce fut un songe. Pourtant, afin de vérifier, je tentai de voler. J'y parvenais sans effort. Mais persuadé que cela advenait très communément dans la vie de tous les jours, je concluais que j'étais tout à fait éveillé.

Comme d'habitude, ce type de rêves pose un certain nombre de questions troublantes. Pourquoi certaines croyances sont fausses en rêve ? Pour moi, la différence entre le rêve et la réalité était que dans le premier état, il était facile de voler ; et dans le second, plus malaisé mais néanmoins faisable. Pourquoi mon raisonnement était-il biaisé à ce point ? Malgré ces prémisses et me trouvant en train de léviter, j'en arrivai cependant à la conclusion que je ne rêvais pas. Comment est-il possible d'avoir de faux souvenirs ? Je me rappelais avoir déjà volé pour de vrai. Je ne retiendrai toutefois que cette dernière question : pourquoi est-il si difficile de se rendre compte que nous sommes en train de rêver ?

La chose étrange, c'est que lorsque la conscience est peu claire, les détails les plus saugrenus ne nous font pas sursauter. En contrepartie, lorsqu'elle s'apparente à celle de l'état de veille, comme parallèlement, le décor se fait beaucoup plus cohérent. Ainsi il semble que le niveau de réalisme s'adapte à celui de la conscience, de sorte que nous aboutissions toujours à la même conclusion : je ne rêve pas.

Cet obstacle à se rendre compte de l'irréalité de l'environnement m'inspire une idée plus fantastique : et si nous étions morts ? et si nous étions des fantômes et que nous ne le sachions pas ? Mais cette hypothèse machiavélique n'est pas originale : elle a fait l'objet d'un roman de Philip K. Dick et d'au moins deux films récents.

A lire absolument : ne ratez pas la Véritable Histoire de la Pauvre Perruche Courageuse (en deux parties) sur le blog BD de Lisa Mandel. C'est affreux, mais tellement drôle !

8 commentaires:

Jul' a dit…

J'aime bien ce genre de théorie...

Sans vouloir trop tomber dans un trip "new-age" mal venu, je me souviens avoir lu il y a quelques années la théorie suivante, dans un livre parlant de la supposé prochaine ascension de 2012 : Pour résumer, les gens suffisamment "évolué" diront nous, ascensionneront et les autres partiront dans une dimension différente dans laquelle ils apprendront à utiliser leur "capacités". Mais si en réalité 2012 et l'ascension s'était déjà produit ? Et que nous sommes la partie de l'humanité qui n'était pas suffisamment "évoluée" pour ascensionner ? Nous serions alors tous dans une sorte de dimension parallèle réservé au "retardataires"...

J'ai de plus en plus de mal avec le paranormal, je crois que mon esprit se matérialise avec le temps. Cela dit, la pratique du rêve lucide, effectivement remet en question le concept de réalité d'une manière très viscérale, et je n'exclue plus aucune hypothèse...

...mais je sens que Flo va passer par là et mettre un grand coup de pied dans la termitière ;-)

Dado a dit…

>> J'aime bien ce genre de théorie... Sans vouloir trop tomber dans un trip "new-age" [...]

Eh, tu viens de me donner une super idée ! Si ce genre de délires marche bien, je pourrais devenir gourou du New Age, avec une robe blanche, une longue barbe blanche à la Gandalf et des boucles d'oreilles dorées ? En plus, j'ai déjà trouvé un premier disciple... ;p

>> la pratique du rêve lucide, effectivement remet en question le concept de réalité d'une manière très viscérale.

Tu veux plutôt dire que ça le fiche carrément en l'air, non ? ;)

En ce qui concerne ma conclusion, il ne faut pas la prendre trop au sérieux. Il y a peut-être une part de vérité métaphorique dedans, mais je crois qu'elle est surtout là pour faire joli. :)

flo a dit…

Dans le dharma, on dit qu'un tas de morts se baladent un peu partout sans savoir qu'ils sont morts. Un peu comme dans le Sixième sens.
Ce qui permet l'émergence de la lucidité, c'est la clarté. Et dans la saisie, pas de clarté. J'ai remarqué que dans beaucoup de rêves que j'ai eus, c'est le fait de saisir une situation ou une autre qui empêche l'émergence de la lucidité. Par exemple, je trouve plein d'argent par terre. Si jamais j'en cherche davantage, mûe par l'avidité, je vais passser à côté de la lucidité.
Ou si qqn me menace et que je cherche à fuir, par contre. Par contre, si je dis "pas de problème, tue-moi", à tous les coups je deviens lucide.

Dado a dit…

Deux petites questions, Flo.
1) C'est quoi le dharma ? Est-ce que c'est le nom donné à l'ensemble des enseignements bouddhistes ?
2) Qu'est-ce que tu entends par "un peu partout" ? Tu veux dire que certaines personnes sont suffisamment détruites psychologiquement pour agir comme des zombies, sans la moindre conscience ? Ou bien tu parles réellement de fantômes ?

J'ai encore la tête prise par un gros rhube. Je ne comprends pas très bien les implications de la suite de ton message. La clarté, c'est juste au moment où on devient lucide, je suppose ?

Ah, je t'avais laissé une question dans un des commentaires de l'article "Joyeux Noël etc."

flo a dit…

J'emploie le mot dharma dans le sens : tous les enseignements authentiques, dont ça inclut toutes les traditions. Les fantômes, on en parle un peu partout, car oui, je parlais de vrais fantômes. Il paraît qu'il y en a beaucoup.
La clarté est ce qui permet la lucidité. C'est une qualité de l'esprit. Maintenant, il n'est pas évident de la percevoir à l'état pur.

john a dit…

le dharma et la plupart des termes techniques employés par flo sont explicités ici :
http://www.dhammadana.org/lexique
la clarté, là :
http://iznogoud75.skynetblogs.be/?date=20050630#1263226
(un étudiant qui repique les petites classes)

Anonyme a dit…

salut Jean michel,

Je ne cesse de recommander ton "journal"
autour de moi;
Fais moi passer ton email par Laurence Miquel

Signé
: le desman GuériN

Dado a dit…

Bonjour Nicolas !

Je te souhaite une bonne chasse au Desman des Pyrénées pour cette année 2006 ! Je demande à Laurence de te passer mon mail et j'espère qu'on pourra se voir bientôt ! :)