mercredi, décembre 07, 2005

Reflets dans un miroir

Je vais m'efforcer d'apporter une réponse aux questions posées par mes deux visiteurs.

Je n'ai pas créé ce blog sur un coup de tête. Je me suis longtemps demandé si ça en valait la peine. Je craignais qu'il me soit impossible de rédiger plusieurs articles par semaine, soit que je manque d'idées, soit que je ne soie pas capable de maintenir un certain niveau de qualité indispensable à mes yeux. Ayant constaté que la plupart des blogs se tarissaient au bout de trois mois, j'ai commencé par simuler un blog à domicile pour vérifier si le rythme d'édition me paraissait soutenable. J'ai pu ainsi me rendre compte que je n'avais jamais exprimé certains de mes points de vue.

En relisant les articles publiés à ce jour, j'ai eu l'occasion de constater que la problématique abordée tournait systématiquement autour de la différence - ou plutôt de l'absence de différence - entre la raison et la folie. Certains visent à saper les fondements de notre croyance en l'infaillibilité de la raison et de la logique comme moyens de connaissance du monde et de soi ; d'autres montrent que notre aperception effective de l'environnement s'apparente à une paranoïa ; tout cela est complété par quelques petits croquis grotesques du délire ordinaire.

Je pensais que l'expression de ce point de vue était d'autant plus intéressante qu'il n'a jamais à ma connaissance été présenté de cette manière : en réunissant une observation et une réflexion personnelles à certaines données scientifiques issues de la neurobiologie et de la linguistique - auxquelles je m'intéresse - ou de l'étude des réseaux neuronaux, des systèmes d'intelligence artificielle et de la perception par ordinateur - sur lesquels j'ai eu l'occasion de travailler. Il me semblait ainsi possible, peu à peu, de démontrer rationnellement - cela paraît au premier coup d'oeil un paradoxe - que la raison est une forme particulière, sociale, de la folie. Ainsi ce n'est pas le sujet qui manque, d'autant que je suis régulièrement distrait de mon objectif par diverses contingences qui, attirant soudain mon attention, me semblent nécessiter la rédaction d'un article plus circonstanciel.

La chose que, dans ma grande stupidité, je n'avais pas prévue est que ce contenu n'attirerait absolument aucun lecteur. De ceux qui prennent le temps de lire ce blog - ils peuvent se compter sur les doigts des deux mains - on peut dire qu'ils me connaissent. Pour la plupart ce sont des amis dans la vie de tous les jours, à l'exception de Florence et de Julien rencontrés plusieurs mois auparavant par l'intermédiaire d'internet. Ce n'est pas que je tienne leur estime pour peu de choses : au contraire je suis extraordinairement flatté - je crois que le mot est malheureusement juste - de l'intérêt, parfois même de l'enthousiasme, que mon blog arrive à susciter chez des êtres que j'apprécie beaucoup.

Or c'est là le hic, comme dirait Shakespeare : ce blog est un miroir dans lequel je m'admire à travers le reflet des rares personnes qui certainement me ressemblent. N'est-ce pas une chose déplorable ? Au tout début, mes articles prévoyaient le regard extérieur d'un lecteur inconnu. Ils incluaient la prise de recul nécessaire par rapport à mes propres idées. Avec la constatation de l'absence d'un tel lecteur, j'ai pris beaucoup moins de soins dans la rédaction des articles du dernier mois. Ce ne sont plus des jugements que j'exprime mais des opinions qui me paraissent sans fondement. Je me fais l'effet d'un insensé qui, en marchant dans la rue, discute à voix haute avec ses amis intérieurs, lesquels sont bien sûr toujours plus ou moins d'accord.

Ainsi, curieusement, ce n'est pas le manque de compréhension qui me désole, mais le manque d'incompréhension.

5 commentaires:

flo a dit…

Concernant le manque de lecteurs, c'est en effet assez étrange, car ton blog a une certaine qualité. En plus il est référencé sur google, donc des gens peuvent tomber dessus. Par ailleurs, chose nécessaire pour retenir le lecteur, il y avait des mises à jour régulières. Bref, on ne voit pas bien ce qui peut manquer par rapport à d'autres qui ont plus de succès, mais si cependant ton compteur est un exact reflet de ta fréquentation, c'est étrange.
Chose amusante, je n'avais pas repéré que ton propos était de montrer l'absence de différence entre raison et folie. D'autant que je ne crois pas que ce soit ton propos. Que les sens soient trompeurs et qu'on puisse percevoir le monde autrement, certes, mais la folie, ce n'est pas simplement de percevoir le monde autrement. C'est d'être dans la confusion, de ne pas savoir où on est en, comme ces gens qui disent à 15h00 "je suis réalisé" et à 15h03 "je souffre, aidez-moi", à 15h05 :"Untel est mon maître", et qui mettent Untel à la porte à 15h07.

Dado a dit…

>> si cependant ton compteur est un exact reflet de ta fréquentation, c'est étrange.

Je n'ai que 3 visiteurs quotidiens et environ 5 autres qui passent de temps en temps.

>> on ne voit pas bien ce qui peut manquer par rapport à d'autres qui ont plus de succès.

La plateforme est essentiellement américaine, il n'y a rien sur Blogger.com qui mette en valeurs les blogs francophones, aucun outil de référencement de blogs dessus, le look du blog est ringard, c'est écrit en trop gros ce qui donne l'impression que les articles sont plus longs qu'ils ne sont en réalité, le titre est idiot, ni lui ni le descriptif ne sont accrocheurs. Si ce n'est pas ça, ça ne peut être alors que le contenu.

>> Je n'avais pas repéré que ton propos était de montrer l'absence de différence entre raison et folie.

Je ne me suis rendu compte de cette récurrence qu'en relisant les articles.

>> La folie, ce n'est pas simplement de percevoir le monde autrement. C'est d'être dans la confusion, de ne pas savoir où on est en...

Si on considère la folie comme un manque de cohésion du monde, pourquoi pas. Mais je pense que pour un paranoïaque, le monde est aussi cohésif. De plus, beaucoup de gens correspondent à ta description de la folie... et ils sont considérés comme raisonnables, non ? ;)

Jul' a dit…

"Ainsi, curieusement, ce n'est pas le manque de compréhension qui me désole, mais le manque d'incompréhension."

Si ca peut te rassurer, il m'arrive de ne pas comprendre tout ce que tu dit dans tes articles... ;-)

"Je n'ai que 3 visiteurs quotidiens et environ 5 autres qui passent de temps en temps."

Ca par contre, c'est effectivement très étonnant...
La seule explication est celle que tu donnes, à savoir que la plateforme du blog est moins accrocheuse... Sur le blog Cassadaga par exemple j'ai, si je le met à jour régulièrement, une vingtaine de lecteurs, alors que les sujets sont :
1 - bien moins intéressants
2 - beaucoup moins bien écrit...
Peut-être devrait tu tenter le coup avec un blog différent...

flo a dit…

Peut-être que tu devrais essayer skynetblogs, tes sujets sont peu à même d'attirer les chenilles. Si tu regardes, tous les nouveaux blogs qui y apparaissent au fil du temps marchent bien. Avec des mises à jour régulières, tu arriverais vite à 50 lecteurs par jour. En plus la présentation est super cool. Perso je regrette d'avoir dû changer d'endroit, mais bon, mes sujets sont trop polémiques.

Dado a dit…

>> Jul': Si ca peut te rassurer, il m'arrive de ne pas comprendre tout ce que tu dit dans tes articles... ;-)

Ah ! Je me sens tout à coup rassuré ! ;)

>> Flo : Peut-être que tu devrais essayer skynetblogs...

Avant de me mettre sur Blogger, j'ai essayé de m'inscrire 4 fois à Skynet. Durant deux semaines, je n'ai jamais réussi à créer un compte, apparemment quelque chose foirait et ça ne m'a pas spécialement encourager à continuer.

J'envisage de migrer la suite de ce blog vers une autre plateforme. Reste maintenant à choisir laquelle...