mercredi, novembre 09, 2005

Boiled Froggies


Il y a un peu plus de cinq ans, bien avant ces fameuses élections qui nous laissèrent le choix entre la peste et le choléra, nous discutions avec une amie de la situation politique en France et dans le monde. Je lui faisais remarquer combien les valeurs sociales, politiques et religieuses se radicalisaient dangereusement, combien la propagande télévisuelle jouait avec la peur des populations, combien on était parvenu à discréditer les idéaux humanistes, tous symptômes qui me semblaient présager d'une prochaine crise grave. De même, je m'étonnais que personne ne s'aperçoive de cette dérive qui me rappelait point par point la situation des années 30. C'est alors que cette amie me raconta une histoire curieuse : si l'on plonge une grenouille dans une casserole d'eau bouillante, elle s'en échappera immédiatement. Mais si on la met dans de l'eau tiède et que la température augmente doucement, elle ne remarquera pas le problème avant qu'il soit trop tard et finira bouillie.

Depuis, les indices se sont multipliés. On nous a demandé de voter pour un texte qui prétendait être une constitution démocratique mais ressemblait à une convention d'entreprise - ce document où l'on fait discrètement comprendre à l'employé qu'il n'a aucun droit, seulement des devoirs. C'est d'ailleurs à cette occasion que, lisant pour avoir un point de référence les constitutions française et américaine, je me suis rendu compte que la nôtre avait subi un grand nombre d'addenda pour le moins surprenants depuis 1995. Enfin, lorsque certains films qui faisaient un tabac au box office expliquèrent comme on passe aisément d'une démocratie à une tyrannie - ce que l'histoire pas si ancienne devrait pourtant nous avoir enseigné - les spectateurs applaudirent avec enthousiasme, tout en évitant soigneusement de comprendre le message ; et maintenant voilà que tout le monde, comme hypnotisé, discute de points de détails alors que c'est l'idée même de la démocratie (1) qui est en danger.

Je regarde peu la télévision. Aussi chaque fois que je rends visite à mes parents, lesquels l'ont, cela me fait l'effet de la grenouille plongée d'un coup dans l'eau bouillante. Je découvre avec stupeur que la France est sous le régime du couvre-feu - une loi datant de la guerre d'Algérie. Il y a bien raison de se moquer de l'inconstitutionnel USA Patriot Act, signé par George Bush en 2001 et renforçant le pouvoir du FBI, de la CIA et de l'armée ! Nous sommes aujourd'hui à un tournant crucial de notre histoire. Si nous ne le réalisons pas, la démocratie sombrera - comme dans le film - sous les applaudissements.

(1) Si vous croyez que la démocratie, c'est quelques personnes élues par le peuple faisant ce qui les arrange, révisez immédiatement vos cours d'éducation civique !

6 commentaires:

Jul' a dit…

Tiens c'est marrant, pas lus tard qu'hier, en discutant sur msn avec une amie de Porto Rico on en est arrivé à parler exactement de ce phénomène...

Je crois qu'on est arrivé tellement loin, que même ébouillanté, on ne pourra plus sauter hors de la marmite, il y aura toujours une main ferme pour nous replonger la tête dedans... Ca fait un peu "no future" mais j'crois, effectivement, que c'est ça...

Bon je vais aller me pendre, je reviens... lol

Dado a dit…

Je crois qu'en effet on est déjà cuits. Mais on peut toujours espérer... ;p

flo a dit…

Le problème c'est que personne ne se demande pourquoi les grenouilles manquent à ce point de repères stables. (En réalité, la grenouille est un animal tupide).
Tant que les grenouilles seront des grenouilles, on en fera ce qu'on voudra. Il n'y a donc pas lieu de s'étonner de quoi que ce soit, seulement à regarder tourner la roue du samsara : la tyrannie succède à la démocratie, qui succède à la tyrannie etc... comme le jour succède à la nuit et la nuit au jour. Il n'y a rien de scandaleux ni de grave là-dedans. C'est l'ordre des choses.

Dado a dit…

>> La tyrannie succède à la démocratie, qui succède à la tyrannie etc... comme le jour succède à la nuit et la nuit au jour. Il n'y a rien de scandaleux ni de grave là-dedans. C'est l'ordre des choses.

C'est exact. Ce n'est pas un de mes meilleurs articles. J'étais un peu hors de moi ce jour là. Mais il est vrai que cette adhésion progressive des sociétés occidentales à la tyrannie m'agace plutôt et je n'arrive pas à me placer en observateur impartial : je dois être un peu vieux jeu...

Anonyme a dit…

Un jour viendra où une belle reinette au coeur pur tombera dans une marmite pleine de grenouilles cuites à petits feux. Ce jour là, elle sortira vivement de la marmite,montera sur une echelle de beau temps et racontera ce que sont devenues ses pauvres camarades. Et de marmites et marmites sortiront des grenouilles qui s'uniront pour combattre les vilains allumeurs de feux de chaudrons.

Dado a dit…

Charmant conte, Monsieur ou Madame Anonyme. :)

Malheureusement, il a déjà existé bien des rainettes pour raconter ce que sont devenues leurs pauvres camarades. Ce qui n'empêche pas les grenouilles, au lieu d'éteindre les feux, de sauter à coeur joie dans les marmites...

Avez-vous lu l'Heureuse Famille d'Andersen ? C'est un tout petit conte sur une famille d'escargots, vivant sur une feuille de bardane, et dont le seul rêve est d'être cuits sur un plat d'argent...