jeudi, novembre 03, 2005

Un espace de liberté ? Où ça ?

Il est une rumeur qui tient le blog comme - je cite - "un formidable outil pour la liberté d’expression". Je me demande bien ce qui peut justifier cette prétention. Et si en Septembre, Reporter sans Frontières a publié un "Guide Pratique du Cyberdissident", on recherche encore cette bête rare. Il paraîtrait que quelques spécimens ont été dénichés - comme toutes les choses précieuses, on ne les trouve qu'à l'étranger - dans un de ces pays barbares que notre propre politique met fort justement à l'index.

En vérité, on ne compte plus le nombre de blogs qui ont fermé parce qu'ils ne respectaient pas le "code de conduite". C'est là une petite formalité tellement négligeable ! Ainsi, si vous pensez que tel ministre ne songe qu'à remplir ses poches et celles de ses amis, que vous rappelez que tel président devrait être actuellement logé en prison, ou tout simplement si vous exprimez une vision de la vie plus crue de celle de vos honorables concitoyens, vous vous donnez toutes les chances que votre site subversif soit rappelé à l'ordre. Aussi s'avère-t-il que le blog est surtout un formidable outil pour colporter la voix d'une banalité plate et autosatisfaite.

Le blog de Ptiluc, hébergé par Msn ( une des plateformes conseillées par le "Guide Pratique du Cyberdissident" ) sera peut-être bientôt fermé pour avoir affiché quelques dessins de l'illustratrice Cali. Il est vrai que ses oeuvres, publiées dans des magazines honteux comme Fémina, sont d'une obscénité tellement insoutenable qu'elles ont choqué bien un imam et un catholique intégriste. Décidément, une telle violation du bienséant "code de conduite" ne pouvait se tolérer sur un blog !

Toujours est-il que je me pose la question suivante : a-t-on le droit en France de publier sur ce "formidable outil pour la liberté d'expression" une oeuvre exposée au Musée d'Orsay ? Tiens, par exemple, l'Origine du Monde, de Gustave Courbet...

2 commentaires:

flo a dit…

Ben de toutes façons y a un truc simple : si tu pense qu'untel est un faux gourou et que tu le dis sur ton blog, le faux gourou peut te faire fermer ton blog pour diffamation. En fait, on ne peut rien dire sur personne. (Tiens d'ailleurs, j'aurais dû faire fermer mon propre ancien blog pour propos diffamatoires de certaines personnes à mon égard ! Non mais !)

Dado a dit…

Déjà, si tu publies quelque part sur Internet, tu es engagé par les termes de service de ton hébergeur (opérateur qui te fournit le blog ou l'espace). Il est assez rare qu'un type installe son site sur son propre PC avec un serveur http (ce qui doit être théoriquement possible, j'imagine).

Même dans ces conditions, je crois qu'il existe une loi française, ou un amendement, qui dit que si quelqu'un s'estime diffamé sur Internet, il peut te demander de supprimer l'article. Si tu ne le fais pas, tu es en tort et on peut te faire fermer le site.

Donc, alors que tu peux très bien dire sur un journal : "Mr Untel aurait acheté ses sous-vêtements avec l'argent de son entreprise", ce n'est pas théoriquement pas possible sur Internet.

Enfin, quand tu vois que les illustrations de Cali ont amené une plainte, comment envisager de faire un blog sur l'oeuvre de Lucian Freud, un des deux ou trois meilleurs peintres de la fin du XXème ? Alors que tu peux trouver des catalogues de ses oeuvres partout.

En bref, un blog peut servir à contourner illégalement la censure, mais elle s'y exerce de manière beaucoup plus violente que partout ailleurs. Qui plus est, en lisant les termes de service, j'ai découvert que Dado est un citoyen californien, puisqu'il est soumis aux lois de cet état... :)))