vendredi, novembre 24, 2006

Dado, fruits et légumes

Vous avez toujours cru que 1 + 1 = 2 ? Quelle approximation ! Grâce à Dado, vous n'allez peut-être pas apprendre à mieux compter mais au moins vous désapprendrez à compter aussi mal.

Admettre que 1 + 1 = 2 est de coutume chez nous et c'est une bonne chose. Néanmoins, au pays de l'Informatique, tout habitant vous assurera avec le plus grand sérieux que 1 + 1 = 10 car il compte en binaire. Comme ce faisant, il ne songe pas à autre chose que vous, cela n'est pas si important en fin de compte...

Là où la chose se complique étrangement, c'est lorsque, tout fier de ce que vous avez appris au cours préparatoire, vous vous rendez chez votre marchand de primeurs et lui demandez avec assurance : "donnez-moi ces deux belles carottes, s'il vous plaît !" Par chance, il se trouve qu'un marchand de primeurs est rarement un très bon logicien. Il vous fournira donc ce que vous espériez obtenir. Mais si vous voulez éviter toute forme de désagrément, jamais, au grand jamais, n'entrez à l'enseigne "Dado, fruits et légumes" (1) !

En effet, dans cette boutique blanche et carrée, le gérant vous répondra l'air agacé qu'il lui semble à peu près impossible que deux carottes existent. Eventuellement une carotte ; puis une autre carotte. Mais pas deux à la fois. Devant votre air stupéfait, il vous demandera s'il vous semble possible d'additionner une tasse à café et un tournevis ; et comme vous devriez lui répondre non, j'imagine, il vous expliquera que c'est pareil pour les carottes : ce sont des objets différents, il est donc impossible de les additionner. L'une est plus grosse, l'autre plus rabougrie, elles n'ont exactement pas la même couleur, certainement pas la même forme. C'est par un intolérable flou artistique qu'elles sont désignées par le même terme.

Peut-être, levé ce matin de bonne humeur car sa femme n'avait pas la migraine, condescendra-t-il à vous concéder que, s'il ne peut toutefois se résoudre à additionner les objets que cette appellation désigne, il lui semble possible d'additionner le nom même de "carotte". Mais il ne vend pas de noms ; il vous faudra vous rendre dans un autre magasin, situé à l'autre bout de la ville.

Faut-il le préciser, la franchise "Dado, fruits et légumes" n'eut pas un franc succès. Elle a quasiment disparu de nos jours.

(1) Déjà, il refusera tout net de vous les donner : il les vend.

15 commentaires:

dordje a dit…

toi tu es mûr pour les soutras ...

Je dis pas ça d'une manière condescendante au contraire. Bouddha a expliqué des trucs vraiment balaise, et je suis sûr qu'avec tes capacité de raisonnement tu pourrais vraiment rentré la dedans.

Je te parle pas de truc bateau que l'on voit rabacher dans tous les textes pseudo bouddhisme du style niaserie & compagnie, mais de tous ces traités sur l'impermanence, les facteurs mentaux, sur la vacuité... etc ...

Vraiment je le pense sincèrement, en plus après tu pourrais nous expliquer ...

parce que il y a des trucs j'ai du mal ....

enfin bon ...

Dado a dit…

Je ne vois pas de condescendance dans ce que tu dis. :) Au contraire, ça m'intéresse bien. Je n'ai pas lu les soutras de Bouddha. Ca peut se trouver facilement ? Est-ce que tu peux me conseiller une bonne édition ?

>> en plus après tu pourrais nous expliquer ...

Par contre, en admettant que je ne comprenne pas tout de travers, ça m'étonnerait fort que je fasse un blog sur ce sujet. :/

dordje a dit…

ah pourquoi ?
en dehors de l'aspect religieux, il y a une vrai nécessité de réflexion en commun sur ces sujets.

Pour ce qui est de la lecture, j'utilise les traductions gelugpa. Par contre je ne sais pas si ça se trouve facilement dans le commerce ...

je vais te rechercher ça, en tout qu'a je t'envoi un site qui présente déjà rapidement tout cela, hélas ce n'est pas assez détaillé à mon avis
http://www.centreparamita.org/?navig=/bouddhisme/51facteursmentaux
enfin c'est dèjà un aperçu

flopinette a dit…

Dordje, sans vouloir jouer les rabats-joie, ce n'est pas une nécessité de réflexion, qu'il y a, c'est une nécessité de pratique. Il y a déjà un tas de gens intelligents qui ont "réfléchi" dessus et à qu'est-ce que ça a donné ? La seule chose qui peut éclairer ces textes, c'est de la clarté, donc de la pratique.

dordje a dit…

oui je connais ton point de vue la dessus Florence. Et je suis d'accord avec toi.

Mais quand quelqu'un ne pratique pas, surtout quand c'est un intellectuel, c'est pas en disant pratique ou t'es une merde que ça marchera.

Ca ça marche avec le genre de type comme moi ... (merci d'ailleurs)

Mais pour Dado, comme pour mon père, qui sont de fins intellectuels, il faut leur donner envie d'avancer, il faut leur fournir cette nourriture intellectuel qui les vivifie et qui leur fait appréhender par la pensée analytique ce que l'on appréhende par la pratique.

Et rien de mieux que les sutras pour rentrer au moins dans la compréhension, même si à un moment ou un autre il seront obligé de pratiquer.

Le dzogchen n'est pas la seule manière de pratiquer. (nana nère, même si c'est ma préféré, ça ne m'empèche pas de voir l'intérêt des autres)

La vision direct theravada ne peut pas fonctionner si tu n'as pas au préalable longuement réfléchit sur tous le système des facteurs mentaux.

Le lamrim a largement fait ces preuves, et c'est la meilleur manière d'approche pour les intellectuels. Tu n'es pas une pure intellectuel Flo, comme moi, mais d'autres le sont véritablement.

Et leur pouvoir de réflexion peut leur permettre d'avancer bien plus loin que tu ne le suspectes.

Bon, et me grondes pas juste parce que pour une fois je ne suis pas 100 % d'accord avec toi.

Je suis pratiquement tout le temps d'accord avec toi alors crotte de bique, cette fois ci si j'ai un avis légèrement différent,c'est parce qu'elle est tiré de mon expèrience, et de ma pratique autre que nyngmapa.

euh désolé Dado, on se dispute pas, c'est juste du blabla, c'est un blog alors on blablate

Dado a dit…

Pas de problème, faîtes comme chez vous. Euh... je vous sers un thé ? :p

dordje a dit…

lol merci Dado,héhéhe

remarque par contre Flo si tu dis ça parce que j'ai pas de conseil à donner vue mon niveau, bon là ok je suis entièrement d'accord avec toi ...

Dado a dit…

Après réflexion, je suis plutôt d'accord avec flopinette. Sans la pratique qui va avec, j'imagine que c'est un peu comme si tu achètes un bouquin sur le rêve lucide et que tu ne pratiques pas le rêve lucide. Ca t'es à peu près impossible d'imaginer à quoi ça correspond et tu ne fais qu'ancrer dans ta tête des idées fausses.

flopinette a dit…

En plus Dordje :
1) je suis une pure intello de souche, c'est la pratique qui m'a fait changer. J'ai fait khagne, j'ai failli me retrouver à Normale sup et j'ai aussi failli me retrouver prof de philo. J'ai eu de la chance d'en réchapper.
2) Je ne vois pas pourquoi mon approche dégoûterait Dado. En tant qu'ex-intello, je sais ce qui plaît aux intellos : la connaissance. Et ce que je dis c'est que la clarté nous permet d'accéder à une connaissance dont n'importe quel intello ferait ses délices. Alors qu'avant je lisais péniblement des livres de philosophie et de psychologie et de spiritualité en espérant acquérir une maigre connaissance, maintenant j'ouvre certains de ces livres, et c'est juste une confirmation de ce que je sais déjà. C'est ce que cela doit devenir. C'est la clarté qui est la source de toute connaissance, c'est pour ça que je dis aux intellos : pratiquez, et vous aurez bien plus qu'avec tous vos livres alliés à votre capacité de réflexion actuelle. Bien sûr l'omniscience ne sera pas pour nous. Mais je pense quand même qu'on peut arriver à quelque chose de correct. Et en plus, la clarté rend créatif.

condor a dit…

"Dado fruits et légumes" c'est un peu comme "Mishima, sushi et sashimis" qui n'accepterait de vendre ses produits qu'à celui qui les lui demande en japonais.

Le système binaire est pertinent dans le monde informatique et le système décimal dans l'arithmétique qui règle aussi les transactions commerciales. (On peut d'ailleurs imaginer une infinité de systèmes différents. Un ternaire par exemple où : 1 + 2 = 10.)
"Dado fruits et légumes" ne peut donc justifier l'utilisation du système binaire parce que ce serait le meilleur. Dans l'absolu aucun système n'est supérieur à un autre, c'est le contexte qui va déterminer la pertinence de chacun.
"Dado fruits et légumes" tout comme "Mishima, sushis et sashimis" fait juste une erreur d'analyse.

"Dado fruits et légumes" ne peut non plus justifier l'emploi du système binaire par le flou de la définition des carottes.
Car s'il n'accepte pas d'additionner des carottes sous le prétexte que chacune est différente il ne peut pas non plus parler de carottes présentent dans son étalage.
En effet : ou bien (i) la définition des carottes tient compte d'une taille précise et d'une nuance de couleur ou bien (ii) ce n'est pas le cas.
Si c'est le cas (i) alors il n'y aurait jamais eu qu'une seule carotte dans toute l'histoire de l'humanité celle qui a servit pour la définition. Et par conséquent il n'y aurait aucune carotte à vendre chez "Dado fruits et légumes".
Sinon, (ii), "Dado fruits et légumes" accepte de parler de carottes à propos de ce qui est vendu sur l'étalage et doit aussi accepter de parler de leur addition. Car les deux « belles carottes » seront subsumées sous la même définition de « carotte ». (L’adjectif « belles » montre que ce ne sont pas des cas limites qui pourraient éventuellement remettre en cause la définition).

Conclusion : "Dado fruits et légumes" peut avoir comme avantage de faire réfléchir le client sur l'origine de ses habitudes mais ne peut s'en prendre qu'à lui même d'avoir fait faillite. ;-)

Dado a dit…

L'exemple de l'informatique et du binaire, c'était juste pour faire rigolo en guise d'introduction, d'ailleurs je le laisse tomber tout de suite. Comme tu dis, il n'y a pas de système de numération meilleur qu'un autre.

En ce qui concerne les carottes, je suis tout à fait d'accord avec la continuation logique de l'hypothèse (i) : il n'y pas pas de carottes chez "Dado fruits et légumes". Mais je n'avais pas envie de prendre encore plus la tête au lecteur, mon article était suffisemment tordu comme ça et il montrait assez ce que je voulais montrer, je crois, sans qu'il soit la peine d'en rajouter. ;)

Anonyme a dit…

Lol. (Dado ou l'art de retomber sur ses pattes.)

Il n'y a donc pas de carottes chez "Dado, fruits et légumes".
Pas d'autres fruits non plus ni de légumes. Et pour finir pas de Dado.
Pas de blog non plus ni de commentaires. ;-)

condor a dit…

Oublié le nom dans le post précédent.
C'est de ta faute Dado il fallait désactiver les commentaires anonymes (je plaisante). ;-)

Dado a dit…

Ben figure toi que dans mon tableau de bord Blogger (qui est repassé maintenant en français), il n'y a pas d'option pour désactiver l'anonymat, alors que ça semble exister sur d'autres blogs publiés sous Blogger bêta. :/

Si on applique une logique sans faille (et non floue), on en arrive en effet à la conclusion qu'il n'existe pas d'autres fruits et de légumes, pas de Dado, pas de blog et pas de commentaires non plus, en effet.

Je suis assez content que tu te soies manifesté sur cet article, car j'en étais arrivé à cette conclusion et s'il y avait un seul lecteur qui pouvait me la confirmer, c'était toi. Donc, me demandant toujours un peu après publication ce que mes commentateurs vont dire, j'avais prévu sherlock-holmesquement le contenu de ton commentaire et je suis bien content qu'on atteigne des conclusions similaires à partir des hypothèses (i) et (ii).

Un programme (ou un être) fondé sur la logique aristotélicienne pure n'arriverait jamais à se faire une représentation du monde, c'est à dire qu'il ne passerait jamais de la perception à la sensation, faute de pouvoir effectuer une classification de ses expériences.

On pourrait imaginer qu'il puisse atteindre tout de même à une représentation complètement abstraite, mathématique, (et de toutes façons incapable de l'aider à ordonner le chaos de la perception) mais en vérité, même cette représentation abstraite nécessite au départ une représentation initiale, "concrète" et floue, qu'il ne pourrait donc pas développer seul et qui devrait lui être "donnée" (selon le joli terme de Kant pour ce qu'il appelle l' "intuition").

l'écrivaillonnne a dit…

Dado, tu as décidé d'hiberner ? Ca va être des fruits et légumes surgelés bientôt ! Allez, on veut du frais !!!!