jeudi, février 09, 2006

Compléments de réalité

Il me vient à l'esprit une explication supplémentaire à l'illusion d'optique que présente l'article précédent. Si, ainsi que je l'expliquais plus bas, de près la perception s'attache naïvement, comme dans un smiley, au tracé des éléments du visage - et on notera que la forme des sourcils détermine l'essentiel de l'expression - de loin elle restitue plus de détails qu'il n'en existe ; elle les crée au besoin. Je n'arrive plus à retrouver sur le net cette expérience réalisée dans un laboratoire de la vision, dont voici la présentation grossière.



Dans cette photo de marathoniens et de leurs spectateurs, regardons les visages les plus éloignés desquels on parvienne encore à saisir le détail. Monsieur A a l'air sévère avec ses lunettes noires. L'ailette de son nez et la monture de droite reçoivent un éclat du soleil. De Monsieur B, on ne distingue plus grand chose, sinon qu'il est âgé, chauve et qu'on discerne encore ses yeux comme des taches séparées. Il a peut être une petite moustache tombante et grisonnante, mais rien n'est moins sûr. Faut-il le préciser, il est évident que tous deux sont de sexe masculin.

Maintenant, que voyons nous réellement de Monsieur A et de Monsieur B ?

Monsieur A
Monsieur A

Monsieur B
Monsieur B

Le fait que la réalité puisse être complétée, voire reconstituée, à partir d'indices pauvres et disparates n'étonnera pas les rêveurs lucides. Ils savent qu'un monde intégral, cohérent, pouvant présenter toutes les critères de la réalité, est créé lors du rêve, sur les seules bases de l'activation aléatoire des neurones durant le sommeil paradoxal (1). Une grande partie de notre réalité - si ce n'est la majeure - étant le fruit du fonctionnement cérébral, on comprend qu'elle diffère assez peu de l'hallucination. C'est d'ailleurs ce que Dali souhaitait montrer à travers sa méthode paranoïaque-critique.

(1) Cette phase de sommeil est appelée paradoxale justement parce que l'activité électrique corticale est similaire à celle de l'état de veille.

2 commentaires:

roujsend a dit…

Et ce qui est plus fort encore : les amis de monsieur A et B, ont à coup sûr reconnu les personnages cités. Et ils y voient certainement des détails qui nous échappent (et qui n'y sont surement pas(?) au vu de l'agrandissement) en collant sur cette image celle de la personne qu'ils connaissent

Dado a dit…

Il faudrait leur demander... ;)