mardi, septembre 26, 2006

Souriez, vous êtes renversé !



De ces deux visages, lequel vous paraît le plus souriant ? En fait, ma question tend volontairement à vous induire en erreur. La véritable question devrait être : "Ne trouvez-vous pas quelque chose de bizarre à l'un de ces deux visages ?"

Si vous donnez votre langue au chat, apprenez que votre cerveau, lui, s'est pourtant rendu compte d'un problème. Des études à l'électroencéphalographe montrent qu'il sait que quelque chose cloche fortement dans l'une des deux photos. Mais les participants en sont rarement conscients.

Pour avoir la réponse à la question et savoir pourquoi cette illusion porte le nom de "Margaret Thatcher", rendez-vous sur le blog Mixing Memory, un excellent blog de sciences cognitives ( en anglais ) que j'aurais déjà du ajouter depuis longtemps dans ma blogroll.

Autres illusions avec des visages :
Camouflage psychologique
Compléments de réalité
Les neuf visages d'Alejandro Jodorowski

6 commentaires:

flopinette a dit…

Attends... tu veux dire que les gens ne se rendent pas compte des modifs apportées à la 2è photo ?... Mais ce qui me troue le plus le cul, c'est la nullité des scientifiques. J'avais trouvé l'explication au bout de 10 secondes : "It begins with the assumption that we process faces by looking at "local features"". Pour eux apparemment ils ont mis du temps à s'en rendre compte. Ce qui me renforce dans mon idée que ces gens-là n'ont aucune conscience de la façon dont ils fonctionnent... et après ils veulent servir de modèle pour l'humanité...

nofab a dit…

Flopiflou : Je ne me fais pas l'avocat des scientifiques, loin de là, mais à leur décharge il faut bien reconnaitre que quand tu cherche à publier un travail, il se doit d'obéir à une rigeur un peu standardisée, et que si tu veux démontrer une hypothèse (pour t'appuyer ensuite dessus à travers d'autres travaux par exemple), tu ne peux pas vautrer ton intuition initiale en 2 lignes en concluant que c'est archi évident pour tout le monde dès qu'on s'observe un peu et point.
Maintenant ce qui est effectivement troublant c'est que visiblement d'après leurs observations "even when they're inverted, despite the fact that participants are rarely consciously aware of the differences" .. vu que moi aussi j'ai mis 1 seconde à voir le truc, ça laisse songeur quand à l'automatisation zombiesque de nos co-locataires....

l'écrivaillonnne a dit…

Bah quand même, c'est vrai qu'il faut être un peu beulou pour ne pas voir le truc ! Il y a des gens qui se font avoir ?
Sérieux : qui s'est fait avoir ?

Dado a dit…

@ l'ecrivaillonnne : Maintenant, c'est sûr que s'il y en avait un, il n'osera plus le dire. ;)

@ Flo et nofab : Mais presque personne ne sait comment il fonctionne puisque presque personne n'y fait attention ! Si vous voulez, je vous poste quelques expériences particulièrement comiques, soit pour le niveau de zombification des participants, soit pour le niveau de zombification des expérimentateurs.

De plus, vous ne pouvez pas imaginer la débilité du débat scientifique aux Etats Unis depuis que les "scientifiques" chrétiens se soudés pour soutenir qu'il n'y a pas eu d'évolution et que l'âge de l'Univers est de 6000 ans. On se croirait dans un concile du Moyen-Age. Enfin, si vous n'arrivez pas à vous faire une idée, ne vous faîtes pas de souci, dans 10 ans vous aurez l'occasion de voir ça de plus près chez nous (cf. article du 20 septembre 2006 sur Automates Intelligents).


Pour revenir aux photos, moi aussi j'ai mis une seconde à voir le truc et quelques secondes de plus à le comprendre. Mais ce qui m'a surtout frappé, c'est que je n'aurais jamais imaginé à quel point l'image était monstrueuse une fois remise à l'endroit.

Sinon, d'accord avec nofab.

Dado a dit…

Tiens, petite remarque. En fait, non seulement on s'intéresse d'abord aux "caractéristiques locales" (les yeux et la bouche), mais encore on reconstruit mentalement le visage à l'endroit à partir de celles-ci. Vous n'avez pas cette impression ?

flopinette a dit…

Oui, c'est comme si on remettait la bouche en bas, les yeux en haut. Et c'est vrai qu'il n'a pas l'air si monstrueux à première vue.